Catastrophe. La fuite de gaz sur un pipeline au Mexique fait réagir les défenseurs de l’environnement

·1 min de lecture

Un incendie impressionnant dû à la fuite d’un gazoduc sous-marin appartenant à la compagnie pétrolière Pemex, s’est déclaré dans le golfe du Mexique, le 2 juillet. Greenpeace México et Greta Thunberg remettent en cause l’exploitation des énergies fossiles et pointent du doigt les leaders du monde.

Vendredi 2 juillet 2021, l’océan a pris feu dans le golfe du Mexique, au large de la ville de Campeche. Des images impressionnantes prises par les gardes-côtes montrent des bateaux tentant d’éteindre les flammes qui jaillissent de l’eau. Le feu se serait déclaré vers 05 h 15 heure locale, suite à une fuite de gaz d’un oléoduc raccordé à la plateforme Ku-C du gisement pétrolier et gazier Ku Maloob Zaap, un de ceux qu’exploite le plus le groupe mexicain Pemex. La société nationale a expliqué à une source de l’agence de presse Reuters que l’incendie se serait déclaré après un “orage électrique et de fortes pluies” près de la plateforme.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Il a fallu plus de cinq heures pour venir à bout de l’incendie selon la société nationale qui n’a relevé aucune victime, comme elle l’explique dans son rapport publié sur Twitter.

“Aucun déversement”

Le directeur mexicain de l’Agence pour la sécurité, l’énergie et l’environnement, Ángel Carrizales a déclaré que “l’événement n’a généré aucun déversement”, sans pour autant expliquer ce qui a brûlé.

Les défenseurs de l’environnement n’ont pas tardé à réagir comme le rapporte El Financiero : “Pour Greenpeace México, cette

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles