Catalogne: la traditionnelle Diada, fête des indépendantistes, célébrée dans la division

Ce dimanche, comme chaque 11-Septembre, les indépendantistes catalans fêtent leur journée « nationale » et défilent dans les rues de Barcelone. Mais cette année, les tensions internes au camp sécessionniste séparent pour la première fois deux courants qui semblent irréconciliables.

Les célébrations de la Diada, le jour de la Catalogne – traditionnelle manifestation indépendantiste – ont commencé ce dimanche matin, sous un ciel de plomb, par le dépôt de la gerbe au pied de la statue de Rafael Casanova. Pas la foule des grands jours, c'est aussi que, pour la première fois depuis 2016, le président catalan a annoncé qu'il n'assisterait pas à la Diada dimanche après-midi.

Pere Aragonès, issu de la gauche indépendantiste Esquerra Republicana (ERC), reproche aux organisateurs de le prendre pour cible depuis son début de mandat l'an dernier, rapporte notre correspondante à Barcelone, Elise Gazengel.

« Au lieu d'être contre leurs compagnons de route, ils devraient plutôt mettre la pression sur les institutions espagnoles qui refusent encore le droit à l’autodétermination de la Catalogne », a-t-il déclaré.

L'an dernier, il avait été la cible de sifflets d'une partie des manifestants. Les membres du gouvernement régional issus de son parti ERC ont eux aussi déclaré forfait, à la différence de ceux de Junts per Catalunya (JxC, Ensemble pour la Catalogne), partenaire de ERC au sein de la coalition indépendantiste, mais qui défend une ligne dure vis-à-vis de Madrid.


Lire la suite sur RFI