Cat Stevens, de Steven Georgiou à Yusuf Islam (Arte) : Le doc sur l'icône de la culture hippie, converti à l’islam

·1 min de lecture

Sur la route avec Jimi Hendrix dès ses 18 ans, Cat Stevens se brûle les ailes au succès délirant de ses chansons. Hospitalisé pour la tuberculose, il entrevoit lors de sa rémission le début d'un chemin métaphysique qui le fera passer successivement du bouddhisme à l'hindouisme en passant par le tao, le zen, l'astrologie, la numérologie. Le chanteur les essaie tous, avant, en novembre 1979, de découvrir le Coran. Sa lecture rigoriste du livre saint lui interdit la musique, puis le pousse à créer la première école primaire islamique publique du pays. Après la sortie des Versets sataniques de Salman Rushdie, il soutient la fatwa lancée par l'ayatollah Khomeiny...

À lire également

Diam’s témoigne sur le port du voile : “C'était un grand choc pour les Français” (VIDEO)

Comme le chat, qu’il porte en surnom, Steven Georgiou a eu plusieurs vies. L’inoubliable interprète de Sad Lisa ou de Wild World, icône de la culture hippie, s’est converti à l’islam en décembre 1977, devenant Yusuf Islam. "J’aime la chaleur et le froid, dit-il dans ce film. Ils me représentent. Mon père est grec, ma mère est suédoise. C’est pareil pour tout le reste." Cat Stevens et Yusuf Islam sont, finalement, deux personnalités dans un... Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles