Castres : le couple violent avait fait d'un SDF son esclave

·2 min de lecture
Au tribunal de Castres sont condamnés un couple de gens du voyage pour escroquerie et trafic d'être humain.

Le tribunal de Castres a condamné un homme et une femme à cinq et trois ans de prison pour traite d’être humain et extorsion.

Le 13 juillet 2020, un homme en pleine détresse se rend au commissariat de police de Castres, raconte la Dépêche. Il accuse un couple, issu de la communauté des gens du voyage, d’avoir profité de son malheur et de l’avoir réduit en esclavage.

À la rue après avoir perdu son emploi il y a quelques mois, l'homme de 31 ans avait demandé à ce couple qu'il connaissait depuis quelques temps de l’héberger. Très vite, ce service rendu a viré au cauchemar.

Le couple lui demandait des compensations, notamment par du travail forcé. Bricolage, jardinage, ménage, l’homme qui était privé de son argent et de son téléphone devait tout faire pour rembourser son prétendu loyer. Chaque mois, il devait également donner son RSA ainsi que son allocation adulte handicapé (AAH). Sa chambre était par ailleurs insalubre avec un matelas troué. Interdit de se doucher, il devait faire ses besoins dehors et n’avait pas accès à la nourriture.

“C’est un coup monté”

L’homme âgé de 31 ans a aussi subit les coups de colère de ses tortionnaires avec des coups et des brûlures de cigarettes. Il ne pouvait sortir seul et une fois à l’extérieur, on lui demandait, parfois, de voler. Un jour, le 13 juillet 2020, il profite finalement d’un moment d'inattention pour prendre la fuite.

À la barre, les prévenus parleront d'un “coup monté”, la mère de famille expliquant que l'homme "voulait juste se venger parce qu’on lui avait demandé de partir". Le juge, qui a suivi l’avis du procureur, a finalement condamné le père de famille à 5 ans de prison. Sa compagne a elle été condamnée à 3 ans de prison avec mandat de dépôt.

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles