Castex veut "préparer la France à une seconde vague" du Covid-19, mais sans "reconfinement absolu"

Robin Verner
·1 min de lecture

Le Premier ministre Jean Castex était notre invité ce mercredi matin. Face à notre journaliste Jean-Jacques Bourdin, il a discuté un possible reconfinement et en a dessiné les contours.

Jean Castex, nouveau Premier ministre, a répondu ce mercredi matin aux questions de Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV-RMC. Ancien "monsieur déconfinement" du gouvernement, il conserve bien entendu cette casquette à Matignon.

Il a ainsi souligné: "Oui, un plan de reconfinement est prêt mais on ne va pas faire un éventuel reconfinement comme on a fait celui de mars." Il a alors précisé: "Déjà parce qu’on a appris, ensuite parce qu’un reconfinement absolu aurait des conséquences terribles, donc on va cibler."

Le Premier ministre ira en Guyane dimanche

L'élu de Prades, dans les Pyrénées-Orientales, a révélé qu'il se rendrait ce dimanche en Guyane, où la diffusion du coronavirus est encore particulièrement forte.

Il a enchaîné: "J’ai bien la volonté de préparer la France à une éventuel deuxième vague mais avec à l’esprit la nécessité de préserver la vie économique et sociale." Le chef du gouvernement a expliqué que le pays ne "supporterait pas" un second coup d'arrêt national.

L'ex-secrétaire général adjoint de l'Elysée sous Nicolas Sarkozy avait, plus tôt, voulu afficher son volontarisme au moment de commenter son parcours: "Je suis d’abord un homme libre. Je sais ce que je dois à tel ou tel mais aujourd’hui je suis devant vous Premier ministre du président Macron, avec en tête la crise qui arrive."

Article original publié sur BFMTV.com

Ce contenu peut également vous intéresser :