Castex explique pourquoi il a rendu sa carte des Républicains

Lucie Oriol
Jean Castex, le nouveau Premier ministre, sur le plateau de TF1

REMANIEMENT - Nouveau Premier ministre après sa passation de pouvoir avec Édouard Philippe ce vendredi 3 juillet à Matignon, Jean Castex était l’invité d’Anne Claire Coudray au JT de TF1. 

Interrogé sur ses valeurs, ses priorités et la conception de son rôle, le nouveau chef de l’exécutif qui se définit comme un “gaulliste social” a également été questionné sur son ancienne famille politique Les Républicains. Alors que le parti présidé par Christian Jacob a confirmé dans la journée que Jean Castex ne faisait plus partie de la formation, ce dernier a assuré en plateau qu’il avait rendu sa carte il y a quelques jours.

Concernant ses motivations, notamment au regard de sa nomination nouvelle à Matignon, le nouveau Premier ministre a évoqué la victoire de Louis Aliot à Perpignan. Le député du Rassemblement national s’est imposé face au maire sortant Jean-Marc Pujol dimanche dernier malgré la constitution d’un front républicain après le retrait des candidatures écologiste et LREM. La ville est située à une quarantaine de kilomètres de Prades, dont Jean Castex est l’édile depuis 2008.

“Je n’ai jamais été un militant très actif, mais surtout parce que j’avais été mécontent de la façon dont avait été soutenu le candidat à Perpignan, ce qui a permis au RN de faire élire son candidat (...) Mais aujourd’hui je considère que la mission que m’a confiée le président de la République ne contrevient pas à mes valeurs. J’assume tout, je ne regrette absolument rien”, a-t-il détaillé, sans dire pour autant s’il avait rejoint LREM. 

Dans la journée, Louis Aliot a félicité à sa manière le nouveau Premier ministre, lui souhaitant notamment de faire...

Retrouvez cet article sur le Huffington Post



Notre objectif est d'assurer la meilleure expérience possible pour nos utilisateurs et de créer une communauté respectueuse de chacun. Nous travaillons à l'amélioration de cette expérience et pendant cette période, le module commentaires a la fin de nos articles n'est pas disponible. Merci de votre compréhension.