Castex dénonce les « compromissions » avec « l'islamisme radical »

Source AFP
·1 min de lecture
Jean Castex était l'invité du JT de TF1 dimanche 1er novembre. 
Jean Castex était l'invité du JT de TF1 dimanche 1er novembre.

Invité du JT de TF1, Jean Castex a joué la carte de la fermeté. Le Premier ministre a dénoncé dimanche 1er novembre les « compromissions pendant trop d'années » avec l'islamisme radical et a demandé à la « communauté nationale » d'être « unie et fière » de ses valeurs pour mener le « combat idéologique » contre cet ennemi.

« Ce combat, il est idéologique : l'ennemi cherche d'abord à nous diviser en répandant la haine et la violence, à fracturer la communauté nationale », a averti le chef du gouvernement, invité du 20 heures de TF1. « Je veux ici dénoncer toutes les compromissions qu'il y a eu pendant trop d'années, les justifications à cet islamisme radical : ?Nous devrions nous autoflageller, regretter la colonisation?, je ne sais quoi encore », a-t-il ajouté.

Appel à « gagner une guerre »

« La première façon de gagner une guerre, c'est que la communauté nationale soit soudée, soit unie, soit fière de nos racines, de notre identité, de notre République, de notre liberté, il faut gagner le combat idéologique », a jugé le Premier ministre. « C'est fini, plus aucune complaisance d'intellectuels, de partis politiques, il faut que nous soyons tous unis sur la base de nos valeurs, sur la base de notre histoire », a-t-il insisté.

Sur le plan des « réponses opérationnelles et répressives », le chef du gouvernement a annoncé de nouvelles dissolutions prochaines d'associations. « Il faut attaquer le mal à la racine [?], ils s'attaquent à des associations paravents, à d [...] Lire la suite