Castex appelle un étudiant et évoque avec lui de possibles "exceptions" en cas de reconfinement

Thomas Soulié avec Mathieu Dehlinger
·2 min de lecture

Le Premier ministre a échangé quelques minutes avec Gaspard, qui avait réalisé une vidéo sur la détresse étudiante. Il a évoqué avec lui de possibles dérogations en cas de reconfinement.

L'échange a duré quelques minutes. Jean Castex a appelé ce mardi Gaspard, un étudiant qui avait diffusé sur les réseaux sociaux une vidéo sur la détresse étudiante, vue plus de 2,3 millions de fois. Ce dernier a publié sur Instagram une partie de son échange téléphonique avec le Premier ministre, dans laquel il évoque de possibles exceptions pour les étudiants en cas de reconfinement.

"J'ai regardé ta vidéo et je voulais te dire qu'elle m'a beaucoup ému", lui explique Jean Castex en préambule de la conversation. "Si j'en reste à la compassion, à la constatation c'est bien (...) mais moi je suis là pour agir".

De possibles "dérogations" pour les étudiants

Durant l'entretien, Gaspard interroge le Premier ministre sur une mesure récemment annoncé par le gouvernement: le retour partiel de certains étudiants en présentiel, au une journée par semaine. Qu'en sera-t-il si un reconfinement est décidé, se demande-t-il.

"Même quand on est confiné, on a pu parfois, prévoir un certain nombre d'exceptions", rétorque Jean Castex. "Là aussi, est-ce que compte tenu de la réalité des étudiants, on les fait entrer dans les exceptions? à quel moment? Ces questions restent ouvertes."

"On tient de plus en plus compte de l'aspect psychologique", explique l'entourage de Jean Castex à BFMTV. "On lui a suggéré de contacter Gaspard. Le Premier ministre a accepté immédiatement. Il aime bien ce type d'échanges." "Comme il le dit dans la vidéo, il est sensible à la question étudiante. Et donc oui envisager des dérogations est une option qui n'est pas écartée. Mais rien n'est tranché pour le moment."

Article original publié sur BFMTV.com

Ce contenu peut également vous intéresser :