Castaner et Nunez répondent aux critiques de Bertrand et défendent leur politique sécuritaire

Castaner et Nunez répondent aux critiques de Bertrand et défendent leur politique sécuritaire.

En France, l'année 2019 a été marquée par une forte hausse de la délinquance. Selon les chiffres d'Interstats, le service de statistiques du ministère de l'Intérieur, plusieurs indicateurs sont en hausse: +9% d'homicides, +12% de violences sexuelles, +8% de coups et blessures volontaires, ou encore +11% de cas d'escroquerie. 

Il n'en fallait pas plus pour que l'opposition attaque le gouvernement. Le président du Conseil régional des Hauts-de-France Xavier Bertrand a ainsi estimé, dans les colonnes du Journal du Dimanche, la semaine dernière, que la politique sécuritaire d'Emmanuel Macron est un "fiasco". Une critique qui n'a pas plu au ministre de l'Intérieur Christophe Castaner et à son secrétaire d'Etat Laurent Nuñez. Les deux hommes ont co-signé, ce dimanche, dans le même quotidien, une tribune dans laquelle ils défendent leur bilan.

"Jouer avec les chiffres, alimenter les fantasmes et faire flamber les peurs, ce n'est pas être un responsable politique. [...] Tous, nous devons être à la hauteur de l'engagement de nos forces de l'ordre. Cela veut dire agir pour nos forces de l'ordre et les défendre, et non s'offrir à bon compte, à grand renfort d'approximations et de mensonges, un petit vernis régalien sur leur dos", soulignent-ils dans le texte.

"La honte d'avoir taillé dans les effectifs"

Christophe Castaner et Laurent Nunez assurent que, contrairement à ce que dirait Xavier Bertrand, "un milliard d'euros supplémentaires qui ont...

Lire la suite sur BFMTV.com

Ce contenu peut également vous intéresser :