Cassettes audio : un étonnant retour en grâce

Par Iain Taylor*, pour The Conversation
·1 min de lecture
Les cassettes ont révolutionné les habitudes en matière d’écoute de musique, surtout grâce aux autoradios et au légendaire baladeur Sony.
Les cassettes ont révolutionné les habitudes en matière d’écoute de musique, surtout grâce aux autoradios et au légendaire baladeur Sony.

Décrit par certains comme le « plus grand salon dédié aux nouvelles technologies d'Europe », le Salon international de la radiodiffusion de Berlin est depuis longtemps connu pour mettre à l'honneur les dernières nouveautés électroniques grand public. En 1963, le produit phare était la cassette audio, présentée par son créateur, l'ingénieur néerlandais Lou Ottens, décédé au début du mois.

De son vivant, les cassettes ont révolutionné les habitudes en matière d'écoute de musique, jusqu'alors limitée au disque vinyle, beaucoup moins maniable. Soudain, grâce aux autoradios et au légendaire baladeur Sony, il est devenu possible d'écouter de la musique de façon individuelle ailleurs qu'à la maison. En outre, le fait de pouvoir réenregistrer plusieurs fois sur le même support a permis aux amateurs de musique de créer et faire circuler leurs propres compilations. À l'apogée de sa popularité en 1989, la cassette se vendait à 83 millions d'exemplaires par an rien qu'au Royaume-Uni.

Bien que détrônée par la suite, d'abord par le CD puis par les fichiers numériques (MP3 et MP4), la cassette conserve une place particulière dans l'histoire de la technologie audio, les compilations étant les ancêtres des playlists et le baladeur, le précurseur de l'iPod.

De plus, bien que jugée esthétiquement et matériellement inférieure au disque vinyle, inventé avant elle, la cassette audio connaît une forme de résurgence. Pour des raisons sentimentales, mais aussi parce qu'avec l'annulat [...] Lire la suite