Casse-tête sanitaire pour les colonies de vacances

Se jeter à l’eau et plonger dans les flots, découvrir le travail du bois et les animaux de la ferme. Près de 850 000 enfants partent chaque année dans les colonies de vacances. Mais avec les mesures sanitaires, ces lieux d’accueil pourront-ils rouvrir ? À deux heures de Paris, un cadre idéal pour un séjour équestre. Pour le responsable, en revanche, l’accueil des enfants dans quelques jours relève du casse-tête. Une question de survie Un protocole sanitaire a bien été élaboré, mais il n’est pas encore validé. Il prévoit des règles très strictes : un seul enfant par lit superposé, masque obligatoire pour les encadrants. Pour certaines activités, le responsable a déjà pris les devants. "On a dû préparer des sacs individuels avec des brosses, des étrilles pour brosser les poneys", explique-t-il. Même si ces règles engendrent des surcoûts, il a décidé de rouvrir car c’est une question de survie pour son activité.