Casse pour Le Cléac'h, Caudrelier sous pression : ce qu'il faut retenir 24 heures après le départ

La mer ne fait pas de cadeaux. À la mi-journée, moins de 24 heures après avoir pris la mer, Le Cléac'h a vu ses espoirs de victoire s'envoler, constatant que la dérive de son voilier Banque Populaire était cassée. "Armel nous a fait part de cette casse qui lui impose de rentrer à Lorient pour que nous analysions la situation", a expliqué Ronan Lucas, directeur de l'équipe Banque Populaire, précisant que le skipper était "en sécurité".

Le Cléac'h était attendu à Lorient en fin de soirée où son équipe espère réparer son voilier pour qu'il reprenne la traversée vers la Guadeloupe. Lors de la dernière édition, le vainqueur du Vendée Globe 2017 avait abandonné au bout de deux jours de course après avoir chaviré.

>> LIRE AUSSIRoute du Rhum : avarie pour Armel Le Cléac'h, un des favoris, qui rentre à Lorient

Caudrelier sous pression

Il faisait partie des favoris de la course, à la barre d'un Ultim de dernière génération. C'est cette classe de voiliers géants, capables de traverser l'Atlantique en sept jours, qui mène la flotte de bateaux engagés sur la course.

Caudrelier, grand favori de la course, a pris la tête dès le coup de canon à Saint-Malo. Mais le skipper du Maxi Edmond de Rothschild est sous la menace d'une pénalité de temps de quatre heures car il aurait franchi la ligne de départ trop tôt, selon le comité de course.

Le skipper et son équipe contestent ce "départ volé" et ont demandé au comité de course de vérifier la position du bateau sur la ligne. Une décision...


Lire la suite sur Europe1