"Je suis cassé moralement": agressé et écrasé par un scooter, ce Toulousain témoigne

Un badge de la police sur une veste (illustration) - Geoffroy Van der Hasselt / AFP
Un badge de la police sur une veste (illustration) - Geoffroy Van der Hasselt / AFP

"Je n'ai rien demandé, je souhaitais simplement rentrer tranquillement". Samedi soir, un homme de 31 ans a été violemment agressé à Toulouse par deux individus. Après l'avoir roué de coups, ils lui ont roulé dessus en scooter. Physiquement indemnme, mais très choqué, Christian (le prénom a été modifié par nos confrères) a décidé de témoigner dans les colonnes de La Dépêche ce mardi.

La scène, immortalisée par une vidéo circulant sur les réseaux sociaux, s'est déroulée à proximité de la place Saint-Pierre, vers 2 heures du matin.

"J'étais avec trois amis, place Saint-Pierre, pour boire un verre. La soirée se déroulait normalement", relate Christian.

"Vais-je réussir à reprendre le cours de ma vie?"

Au retour, le groupe emprunte le pont, en direction de la place Saint-Cyprien. "Durant le trajet, j'ai croisé deux jeunes qui circulaient un peu vite. Je leur ai demandé de freiner un petit peu pour éviter de percuter un piéton", se rappelle-t-il.

Alors, selon nos confrères, les deux individus le prennent en chasse, avant de l'agresser. Pour Christian, c'est un "trou noir". Le trentenaire, "par miracle", n'a "presque rien physiquement", mis à part "une simple fracture au niveau de la pommette et d'un traumatisme crânien". Mais psychiquement, il se dit "cassé moralement".

"J'ai de la colère en moi et une grande incompréhension (...) Vais-je réussir à reprendre le cours de ma vie? Je ne sais pas", s'interroge celui qui affirme qu'il ne sortira "plus jamais à Toulouse".

Ses agresseurs sont toujours recherchés par les forces de l'ordre. Une enquête a par ailleurs été ouverte par le parquet de Toulouse, confiée à la sûreté urbaine. "La police va bien faire son travail, j'ai confiance", assure Christian.

Article original publié sur BFMTV.com