Casques et écouteurs Bluetooth : comment choisir le bon codec pour améliorer leur qualité audio

SBC, AAC, aptX, LDAC : derrière ces sigles barbares se cache en fait le niveau de qualité du signal audio envoyé entre votre smartphone et votre casque Bluetooth. Depuis la disparition progressive des ports jack sur les téléphones, la norme sans fil explose dans le monde de l’audio. Désormais, c’est le casque (ou les écouteurs) qui reçoit les données du fichier audio et les décode avant de nous les faire écouter.

La qualité du signal entre les deux appareils est donc une composante importante de la valeur audio globale d’un casque – il faut également prendre en compte le matériel utilisé par le constructeur. Mais sans un codec de qualité, difficile pour un casque de libérer le maximum de son potentiel.

Ce terme de « codec » est un simple mot-valise signifiant « codeur-décodeur ». Il existe aussi bien en vidéo (MPEG, H.264, etc.) qu’en audio (WAV, MP3, etc.). Il permet de compresser un signal pour le stocker ou le transférer, puis de le décompresser pour pouvoir le voir ou l’écouter.

Il faut bien distinguer l’encodage appliqué au fichier audio lu (MP3, AAC, Ogg Vorbis, FLAC, ALAC, etc.) et celui utilisé pour transmettre ce fichier vers le casque. Ici, c’est bien le second qui nous intéresse. Il existe donc quatre principaux codecs sur le marché (SBC, AAC, aptX et LDAC) dont voici le détail :

SBC

C’est le plus rustique des quatre. Ce « Sub-band Codec » est celui par défaut inclus dans l’AD2P. Le Advanced Audio...

Lire la suite sur 01net.com

A lire aussi