Un casque français de 1915 protège mieux des souffles d'explosion que les casques modernes

1 / 2

Un casque français de 1915 protège mieux des souffles d'explosion que les casques modernes

Un casque français de la Première guerre mondiale protégerait mieux des souffles d'explosion que le casque qui équipe actuellement l'armée américaine, selon une récente étude américaine.

"Les ingénieurs en science biomédicale de Duke University ont démontré que (...) les casques militaires modernes ne protégeaient pas mieux le cerveau des ondes de choc créées par une explosion que leurs équivalents de la Première guerre mondiale", indique l'université dans un communiqué.

Le casque Adrian encensé

"Un modèle en particulier, le casque français Adrian, donne en fait de meilleurs résultats que les modèles modernes pour protéger des explosions", ajoute cette étude publiée la semaine dernière, alors que le Pentagone annonçait que 109 militaires américains souffraient d'une commotion cérébrale due au tir de missiles iraniens sur une base abritant des soldats américains en Irak.

Le casque Adrian a été distribué à partir de 1915 aux troupes françaises pour protéger les soldats des éclats des obus qui explosaient au dessus des tranchées. 

Les blessures à la tête étaient devenues l'une des premières causes des pertes sur le champ de bataille et ce casque léger, incapable d'arrêter directement une balle de fusil ou de mitraillette, était équipé d'un cimier, une pièce de métal fixée sur le sommet du casque destinée à amortir des chocs venant par le dessus.

Une crête qui fait la différence

Les chercheurs américains...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi