Le cas exceptionnel de l'homme qui a survécu à 12 tumeurs

NANOCLUSTERING / SCIENCE PHOTO LIB / MEE / Science Photo Library via AFP

C’est un cas unique au monde qui a été analysé par des chercheurs espagnols, celui d’un quarantenaire ayant survécu à de multiples tumeurs.

Survivre à 1 cancer, à 2... ? Cela reste de l'ordre du possible aujourd'hui avec les progrès médicaux. Mais voir sa vie entière jonchée de tumeurs, une douzaine, toutes différentes, certaines très malignes, dans différents tissus, et survivre à toutes ?! Une étude espagnole de chercheurs du centre espagnol national du cancer (CNIO, Madrid) publiée dans le journal Sciences Advances se penche dans son édition du 2 novembre 2022 sur le parcours médical unique et jamais vu auparavant d'un tel malade (dont l'identité a été tenue secrète).

Avec de telles doubles mutations, l'individu n'aurait même pas dû naître !

Sa première tumeur s'est développée alors que le patient n'était qu'un bébé. Par la suite, tout au long de ses 40 années de vie, les épisodes cancéreux se sont succédé avec une régularité effrayante. Double mystère en l'occurrence : comment cet individu a-t-il pu développer autant de phénomènes tumoraux ? Et surtout, comment a-t-il pu y survivre ? En effet, 5 de ses cancers sur les 12 étaient très agressifs et auraient dû provoquer sa mort. Pourtant, les tumeurs ont disparu relativement facilement.

L'étude du génome du patient a plongé encore plus les chercheurs dans la perplexité. Ils ont trouvé des mutations dans un gène nommé MAD1L1, à la fois dans la copie maternelle mais aussi dans la paternelle. Or, avec de telles doubles mutations, l'individu n'aurait même pas dû naître ! Des modèles animaux souffrant de deux copies défectueuses du gène MAD1L1 ne se sont en effet pas développés au-delà du fœtus.

Les chercheurs se creusent encore la tête pour comprendre comment cet individu a pu survivre, non seulement au-delà du stade fœtal, mais également durant toutes ces décennies en développant un nouveau cancer tous les 3 ans...

L'hypothèse des chercheurs sur la survie exceptionnelle de ce patient

L'hypothèse des chercheurs sur la survie exceptionnelle de ce patient est que la production continue de cellules altérées pré-cancéreuses a pu engendrer dans son système imm[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi