Cas de botulisme mortel à Bordeaux : quels aliments peuvent-ils être contaminés ?

Plusieurs cas atteints de botulisme ont été admis au CHU de Bordeaux, ont révélé l’Agence Régionale de Santé (ARS) Nouvelle-Aquitaine ainsi que de nombreux médias. Dix cas “cliniquement évocateurs de botulisme alimentaire” ont été rapportés aux autorités sanitaires. Parmi les malades, sept sont en réanimation et une personne est décédée, indique RTL ce mercredi.

Toutes les victimes avaient mangé des sardines dans un restaurant bordelais. Celles-ci avaient été conservées de manière artisanale dans un bocal par le restaurateur.

En France, le botulisme est rare, avec 0,5 cas par million d’habitants par an, mais il est mortel dans 5 à 10% des cas, informent l’Institut Pasteur et le ministère de l’Agriculture. “Le botulisme est une affection neurologique grave provoquée par une toxine très puissante produite par la bactérie Clostridium botulinum, définit l’organisme scientifique sur son site. Il existe sept types de botulisme connus des scientifiques, et quatre (A, B, E, plus rarement F) affectent les humains.

Comme l’indique Pasteur, “la maladie résulte en général d’une intoxication alimentaire”, avec des symptômes qui se manifestent quelques heures à parfois une semaine après la contamination : paralysies des muscles des yeux, vue double, constipation, nausées, vomissements, bouche sèche, déglutition bloquée, jusque dans certains cas la paralysie respiratoire, liste son côté le ministère. “Plus ils apparaissent rapidement, plus c’est grave.”

La bactérie se développe notamment dans (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite