Carton d'audience pour Mélenchon et Zemmour sur BFMTV

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Le duel organisé par la chaîne d'information en continu a rassemblé 3,81 millions de téléspectateurs, la meilleure audience de la soirée, très loin devant France 2, qui consacrait une émission à Valérie Pécresse.

Le coup médiatique orchestré par BFMTV a payé : jeudi soir, le débat opposant Jean-Luc Mélenchon à Eric Zemmour a réuni 3,81 millions de téléspectateurs, soit 18,7% de part d'audience (PDA). C'est le plus grand succès de la soirée, devant la série «Fugueuse» sur TF1 et surtout, très au dessus de «Elysée 2022» sur France 2, consacré à Valérie Pécresse. L'émission, qui comportait une séance de débat face à Gérald Darmanin, n'a rassemblé que 1,05 million de personnes. Selon l'AFP, BFMTV réalise ainsi la deuxième meilleure audience de son histoire, derrière le débat organisé en avril 2017 entre les onze candidat à l'élection présidentielle, qui avait alors réuni 5,5 millions de téléspectateurs. Le débat de jeudi a en outre été regardé par 500 000 jeunes de 15 à 34 ans, a précisé BFMTV à l'AFP vendredi.

Ainsi que l'écrivait Paris Match avant le débat, c'est le patron de BFMTV, Marc-Olivier Fogiel, qui a eu l'idée de proposer le débat au député insoumis et au polémiste d'extrême droite, après un tweet de Mélenchon interpellant Marine Le Pen et Eric Zemmour. «On a topé le lundi. Mélenchon voulait une heure trente d’émission et Zemmour était prêt à débattre trois heures», avait confié le patron de BFMTV, ravi de son coup médiatique. Finalement, la joute verbale a duré 2 heures et 11 minutes.

Eric Zemmour, qui a de nouveau refusé jeudi soir de dire si il était candidat à l'élection présidentielle, sature l'espace médiatique depuis la rentrée. Bien que privé de ses émissions quotidiennes sur CNews suite à une décision du Conseil supérieur de l'audiovisuel, le journaliste est omniprésent, notamment pour promouvoir son dernier ouvrage, «La France n'a pas dit son dernier mot», qui profite largement de l'exposition de son auteur.(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles