Cartographie des émissions de méthane dans le monde issues des combustibles fossiles

·2 min de lecture

Le méthane (CH₄) est un composé chimique gazeux et est le deuxième gaz à effet de serre anthropique après le dioxyde de carbone (CO2). Depuis la révolution industrielle en 1750, le méthane est responsable de 20 % de l’effet de serre produit dans la basse atmosphère et est 30 fois plus puissant que le CO2 à l’échelle de 100 ans pour piéger le rayonnement infrarouge émis par la Terre. Ses sources d’émissions naturelles sont variées (émissions biogéniques, thermogéniques et pyrogéniques) mais une grande partie des émissions globales proviennent de l’exploitation des combustibles fossiles : l'extraction, le stockage et le transport du pétrole, du gaz naturel et du charbon.

Selon l’Organisation des Nations unies (ONU), ces émissions rejettent environ 97 millions de tonnes métriques de méthane par an. Selon la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC), les pays individuels doivent déclarer leurs émissions de méthane par secteur (pétrole, gaz, charbon) mais la plupart ne fournissent qu’un seul chiffre par secteur pour l’ensemble du pays.

Des cartes pour plus de précision

Cependant ces estimations faites par les pays ne sont pas de la plus haute précision. Ainsi un programme financé par la Nasa a permis à des scientifiques d’établir de nouvelles cartes détaillant la géographie des émissions de méthane issues de la production de combustibles fossiles au sein des pays, avant que les carburants ne soient consommés.

Cartes des émissions de méthane en 2016 provenant de l'exploitation du pétrole (oil), du gaz (gas) et du charbon (coal). © Tia R. Scarpelli et al.
Cartes des émissions de méthane en 2016 provenant de l'exploitation du pétrole (oil), du gaz (gas) et du charbon (coal). © Tia R. Scarpelli et al.

Ces cartes se basent sur l’emplacement des mines de charbon, des puits de pétrole et de gaz, des infrastructures de stockage et de transport de carburant, comme les oléoducs, et des raffineries. Les données utilisées sont celles des émissions de 2016 qui sont les dernières données complètes accessibles au public. Elles fournissent une représentation de la distribution spatiale des...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles