En cartes, les dernières régions sauvages en France

Agriculture, élevage, industrie, activités économiques, villes et villages… Aujourd’hui, l’empreinte humaine est présente dans quasiment tous les territoires. Avec un minimum de 50.000 ans d’occupation du sol français, les paysages vierges, ou du moins peu marqués par la présence de l’Homme, sont en effet excessivement rares. Avec CartNat, une équipe de géographes a clairement mis en évidence ce fait en publiant une carte de France des zones sauvages.

Existe-t-il encore des zones sauvages en France ?

Ces zones ont été définies suivant différents critères : une intégrité biophysique du sol sur le long terme, une faune et une flore non entravées ni influencées par l’activité humaine, assurant ainsi une spontanéité des processus naturels. Il est ainsi nécessaire que ces zones n’aient subi aucune perturbation en lien avec l’action humaine, et cela sur plusieurs siècles. En se basant sur ces principes, les géographes ont analysé et exploité une importante quantité de données d’occupation du territoire produites par l’IGN, le Cnes, l’Office national des forêts… Ils se sont également penchés sur des données historiques illustrant l’évolution de l’occupation des sols au cours du temps.

Des arbres plantés en ligne et une route qui témoignent de la présence et de l'action humaine : cette forêt n'est pas considérée comme une zone sauvage. © PxHere, CC0
Des arbres plantés en ligne et une route qui témoignent de la présence et de l'action humaine : cette forêt n'est pas considérée comme une zone sauvage. © PxHere, CC0

Un travail entièrement virtuel donc, mais qui a brassé un nombre phénoménal de données. Au final, la France est représentée avec une échelle de couleur qui indique le niveau de « naturalité potentielle ». Ce terme a ainsi été défini comme « une notion reflétant le degré d’influence d’un milieu par l’homme et donc son caractère plus ou moins "sauvage" ». En rouge, les zones les moins naturelles et en vert les zones les plus sauvages.

Des régions montagneuses et encore de nombreuses zones protégées de l’action humaine

La carte montre ainsi, sans grande surprise, que l’emplacement des grandes zones urbaines et des grands axes...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura