INFOGRAPHIES. Covid-19 : dans quels départements les contaminations reculent-elles le plus ?

franceinfo
·2 min de lecture

Au niveau national et dans plusieurs départements, le taux d'incidence a commencé à perdre du terrain depuis le début du mois d'avril. Franceinfo fait le point sur la situation localement, cartes à l'appui.

Un début de bonne nouvelle semble se dessiner, lorsqu'on observe les données d'incidence de l'épidémie de Covid-19 en France. "Un ralentissement de la circulation virale est observé, en particulier dans les départements où des mesures de restrictions renforcées avaient été mises en œuvre les 20 et 27 mars 2021", a noté Santé publique France dans son bulletin épidémiologique du 16 avril.

VIDÉO : Déconfinement : ces départements où la situation sanitaire reste sous contrôle :

Au niveau national, le taux d'incidence est toujours élevé : 337 pour 100 000 habitants au 17 avril. Localement, pas moins de 16 départements dépassent les 400, Seine-Saint-Denis (incidence de 656 pour 100 000 habitants) et Val-d'Oise (640) en tête. Paris se situe à 512, les Bouches-du-Rhône à 506 et le Rhône à 424. Seuls deux départements ont un taux d'incidence inférieur à 100 : le Finistère et Mayotte.

En revanche, le taux d'incidence a amorcé, au niveau national comme dans de nombreux départements, une baisse, depuis le début de mois d'avril. Alors qu'il avait dépassé les 410, il est, au 17 avril, redescendu à 337 pour 100 000 habitants.

Localement, la baisse se confirme quand on compare l'évolution entre le 4 et le 17 avril. Dans 31 départements, le taux d'incidence a chuté de 20% ou plus, avec des records dans les Alpes-Maritimes (-52%), le Gers (-42%) ou l'Aube (-41%). Dans 30 autres départements, les nouvelles contaminations ont stagné (évolution entre -10% et +10%). Dans quatre départements, en revanche, la situation s'est détériorée : la Creuse (+146%, puisque l'incidence est (...)

Lire la suite sur Franceinfo

Ce contenu peut également vous intéresser :

A lire aussi