Carte vitale : cette nouvelle technique d'arnaque qui vous soutire plusieurs centaines d'euros

·2 min de lecture
© AFP

Depuis plusieurs semaines, bon nombre de Français sont victimes d'une nouvelle technique d'arnaque sophistiquée. Concrètement, les escrocs se font passer pour votre banque par message et vous proposent après plusieurs discussions de renouveler votre carte vitale et réussissent à vous soutirer plusieurs centaines d'euros.

Si vous avez reçu un message de l’Assurance maladie vous proposant de renouveler votre carte vitale contre une modique somme d’argent, c’est une arnaque. Elle est très répandue depuis décembre dernier et fait de nombreuses victimes. Des escrocs se font passer pour l’Assurance maladie ou un service public pour récupérer vos données personnelles, ce n’est pas nouveau, mais le mode opératoire a évolué ces dernières années.

 

>> Retrouvez Europe Matin en replay et en podcast ici

Un phénomène qui fait "peur"

Une fois vos coordonnées bancaires récupérées via ce faux renouvellement de carte vitale, les escrocs vont faire des achats sur internet. Votre banque va alors vous appeler pour vous alerter, sauf que ce n’est pas votre banquier qui vous parle, mais un escroc qui a usurpé le numéro de votre banque. Ce qui est malheureusement trop tard. Vous êtes en confiance, et vous allez sans doute valider les fameux achats malgré vous pour des centaines voire des milliers d’euros.

Une arnaque en deux temps donc, très sophistiquée : "Ce qui fait un petit peu peur, c'est que ce n'est plus un call center basé en France ou à l'étranger, puisqu'il faut un niveau de technicité un peu plus important pour usurper le numéro de téléphone des banques", constate Jérôme Nodin, directeur général du site d’aide aux victimes cybermalveillances.gouv.fr.

Le service public ne demande jamais d'argent

Si le phénomène est difficile à quantifier, la plateforme d’aide compte en ce moment plusieurs centaines d...

Lire la suite sur Europe 1

VIDÉO - “Méfiez-vous de ce démarchage téléphonique : il est interdit par la loi”

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles