CARTE. Présidentielle américaine: les résultats État par État

Louis Tanca
·2 min de lecture
Les résultats État par État après la présidentielle américaine - BFMTV
Les résultats État par État après la présidentielle américaine - BFMTV

Qui de Donald Trump ou Joe Biden sera élu à l'issue du scrutin? Si le candidat démocrate est en tête des sondages depuis des mois, rien n'est joué d'avance car l'élection présidentielle américaine se joue État par État et non au vote populaire, comme en France.

>> EN DIRECT - Présidentielle américaine: suivez les résultats

Les électeurs américains désignent en fait 538 grands électeurs qui votent ensuite pour le candidat de leur choix. Ce système permet à certains États faiblement peuplés d'avoir un rôle décisif dans l'élection bien que, numériquement, ils ne rassemblent pas beaucoup de voix.

La course aux 270 grands électeurs

Pour gagner, il faut donc réunir au moins 270 grands électeurs. Actuellement, voici le nombre de grands électeurs engrangés par chaque camp.

La carte électorale

Ce décompte est réalisé à partir de la carte électorale ci-dessous.

Attention, le candidat qui gagne le plus d'États n'est pas forcément celui qui remporte l'élection. À chaque État correspond un nombre précis de grands électeurs, basé, entre autres, sur son nombre d'habitants (mais pas que). La Californie possède par exemple 55 grands électeurs alors que le Montana n'en a que 3.

Les résultats, État par État

Le candidat en tête dans chaque État "remporte" le nombre de grands électeurs associé à l'État, à l'exception du Nebraska et du Maine, où les candidats se les partagent en fonction de leur score. Voici les résultats dont nous disposons ce jeudi à 10h20. La somme des perfomances de Joe Biden et Donald Trump n'est pas égale à 100% car d'autres "petits" candidats se présentent, même s'ils n'ont aucune chance d'être élu.

Rappelons que la plupart des États ne publieront pas des résultats officiels complets ce soir, comme nous l'expliquons dans cet article. En Californie par exemple, des votes effectués par correspondance peuvent être comptabilisés jusqu'au 20 novembre. Ces votes "tardifs" sont généralement minoritaires, même si leur usage va augmenter cette année étant donné le contexte sanitaire.

Le plus souvent, ces votes à distance ne changent pas l'issue du scrutin, sauf dans quelques "swing-states" où le score peut être serré et où chaque voix peut compter, comme la Pennsylvanie.

Article original publié sur BFMTV.com