La carte postale du Tour: à Saint-Étienne, la fabrique du cycle

Le Tour est à Saint-Etienne dans le centre de la France. Départ d’une étape qui mènera les coureurs à Mende. De fortes chaleurs attendues une fois de plus. Saint-Etienne, grande habituée des étapes du Tour de France. Pas étonnant pour cette ville historique de l’industrie du cycle dans l’hexagone. Malgré le déclin dans les années 70, de nombreuses entreprises se sont récemment lancées pour faire perdurer le vélo « made in Saint-Etienne ».

de notre envoyé spécial,

Le vélo ici à saint-Etienne, il marque au fer rouge. Le Stéphanois Aurélien Bonnet travaille dans le secteur depuis ses plus jeunes années. Il est le directeur technique d’Easy Design Technology, fabricant de triporteur à assistance électrique. Un renouveau pour l’industrie du cycle. Environ 85 % du vélo est fabriqué à Saint-Etienne ou dans la région, explique-t-il, « c'est vraiment un choix vraiment personnel de tout faire en local... ça me permet de sécuriser mes approvisionnements aussi ».

C’est à Saint-Etienne qu’a été fabriquée la première bicyclette française. Au début du 20ème siècle l’industrie du cycle est en plein essor. Et pourtant un évènement sur le Tour de France 1904 va mettre St Etienne sur la touche. Petit coup d’œil dans le rétroviseur avec Pascal Charroin, chercheur en histoire du sport : « Cinq-six échappées, dont Maurice Garin (vainqueur du Tour du premier tour en 1903 et d'origine italienne, NDLR)... et puis un certain Alfred Faure, cycliste stéphanois s'échappe... et au bas du col du Grand-Bois à Saint-Etienne, les Stéphanois -très chauvins- savent qu'il y a six échappés et commencent à caillasser les coureurs échappés avec Alfred Faure... »


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles