CARTE. Coronavirus : voici les premières communes où un couvre-feu nocturne a été instauré

franceinfo

Le confinement se durcit dans certaines communes françaises. De Nice à Arras, en passant par Cholet et Colombes, plusieurs dizaines de maires ont pris, depuis vendredi 20 mars, des arrêtés imposant à leurs habitants un couvre-feu nocturne, selon un décompte réalisé, dimanche, par franceinfo. Cette mesure, destinée à lutter contre la propagation du Covid-19, expose les contrevenants à des amendes d'un montant variable, compris entre 38 euros et 135 euros selon les communes.

Une mesure de couvre-feu à l'échelle départementale a même été prise, dimanche, dans les Alpes-Maritimes. Elle s'appliquera de 22 heures à 5 heures du matin, uniquement dans les villes de plus de 10 000 habitants et dans les communes du littoral du département, soit 24 communes au total, rapporte France 3 Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Ces couvre-feux sont-ils légaux ?

Les municipalités ont-elles le droit d'imposer un couvre-feu ? Citée par Var Matin, la préfecture du Var avance que "l'analyse juridique démontre que la prise des arrêtés concernant le couvre-feu sur le volet sanitaire est de la compétence exclusive du préfet". Dans le Nord, le maire de Jeumont a expliqué à ses administrés, sur Facebook, qu'il limitait son couvre-feu aux seuls mineurs. "Je n'ai pas la possibilité juridique, en tant que maire, d'interdire la circulation de tous et de mettre en place (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi