Carrefour : les jetons des Caddies vont disparaître

·1 min de lecture
Le groupe Carrefour a pris la décision d’en finir avec les jetons, mis en place dans les années 1990 afin que les clients ne repartent pas avec le Caddie, une fois leurs courses effectuées.
Le groupe Carrefour a pris la décision d’en finir avec les jetons, mis en place dans les années 1990 afin que les clients ne repartent pas avec le Caddie, une fois leurs courses effectuées.

Au fil des ans, les Français en avaient pris l?habitude : pour débloquer un chariot de course au supermarché, ils devaient y insérer un jeton ou une pièce. Bientôt, ce système sera obsolète dans certains magasins. Comme le rapporte BFMTV, le groupe Carrefour a pris la décision d?en finir avec les jetons, mis en place dans les années 1990 afin que les clients ne repartent pas avec le Caddie, une fois leurs courses effectuées. La raison invoquée est la suivante : le système aurait été jugé trop contraignant par la clientèle du groupe, selon les résultats d?une étude.

Le rapport met aussi en évidence le fait que les clients de cette enseigne sont de plus en plus portés sur le mode de paiement sans contact, observe le média.

200 magasins ont déjà supprimé le système

« La suppression des chariots à jetons était étonnamment une des premières requêtes des clients. Avec le Covid, les clients ont davantage payé avec la carte et ont moins de monnaie sur eux », a confié à BFMTV Rami Baitiéh, nouveau directeur exécutif du groupe. Et depuis plusieurs mois, près de 200 magasins de l?enseigne, sur un parc de 230, ont déjà supprimé ce système, précise le site d?information.

À LIRE AUSSILa carte bancaire, nouvelle reine des paiements

Mais quel système remplacera celui que les consommateurs connaissent ? Le groupe a conçu une sorte d?antivol connecté, déjà en phase de test au sein d?un certain nombre d?établissements. Comme l?observe BFMTV, ces chariots 2.0 sont munis d?un frein [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles