Caroline Roux : ce journaliste célèbre qui avait saboté son reportage

À 48 ans, Caroline Roux est une personnalité incontournable du petit écran. Tous les matins à 7h38, c’est avec elle que les politiques ont rendez-vous pour lui donner leurs 4 vérités sur France 2. L’interview qui donne le ton de la journée, une heure avant celle de Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV. À 17h45, elle présente ensuite C’est dans l’air sur France 5. Avant d’entrer à France Télévisions, c’est à la radio, sur Europe 1, que la journaliste a fait ses premières armes. Elle a travaillé pendant une dizaine d’années. Pourtant, cela avait très mal commencé. En juin 1997, celle qui vient de terminer ses études d’école de journalisme à Marseille monte à la capitale pour tenter de décrocher la bourse Lauga-Delmas. C’est rue François 1er dans le huitième arrondissement de Paris, dans les locaux d’Europe 1 que les candidats ont rendez-vous. Leur mission : réaliser un reportage sur « les nuisances au Parc des Princes ». Le sien a été saboté par un célèbre journaliste.

La jeune femme de 25 ans s’empare d’un Nagra, « outil indispensable » pour enregistrer ses sons. « Seulement voilà, je me rends compte une fois sur le terrain que l’appareil ne fonctionne pas. Montée de stress. La veille du concours, un grand reporter de la maison, Stéphane Soumier, a actionné un bouton sur le côté, alertant d’un ton hilare ses collègues que la machine marchait désormais non plus sur piles mais sur secteur. Et il a laissé le bouton de la batterie sur off… », se souvient Caroline Roux 23 ans après dans les

Retrouvez cet article sur GALA

Édouard Philippe : sa victoire aux municipales entachée par des insultes
Harry et Meghan : ce nouveau bras de fer qui fait parler
Patrick Sébastien a déjà tout prévu pour son enterrement
Patrick de Carolis : l'ancien patron de France Télévisions élu maire d'Arles
Romain Lopez : qui est ce proche de Marion Maréchal élu maire de Moissac ?