Caroline (Mariés au premier regard 2022) "déprimée" à cause de l'émission : "Ça aurait pu virer au drame"

·1 min de lecture

Depuis déjà quelques semaines, on peut suivre l'évolution de plusieurs couples dans Mariés au premier regard 2022. Si Alicia et Bruno ont eu un véritable coup de foudre et seraient encore ensemble aujourd'hui, d'autres n'ont pas eu cette chance. Caroline, par exemple, n'a pas du tout été emballée quand elle a vu Axel, qui était compatible à 80% avec elle. Celle qui avait pourtant assuré qu'elle ne s'arrêterait pas au physique a visiblement changé d'avis. Son attitude avec son mari lors de la cérémonie et la nuit de noces a choqué les internautes et la maîtresse de 18 chiens a été la cible de beaucoup de critiques.

"Je n'arrivais même plus à m'occuper correctement de mon fils"

Dans une interview accordée à Alpes-et-midi, la jeune femme s'est exprimée sur sa participation à l'émission de M6 et a confié s'être sentie déprimée. "Ce n'est jamais agréable de se recevoir des messages de haine toute la journée. C'est envers moi, mes amis, ma mère, on est tous détestés. J'ai pensé à supprimer les réseaux au moment où je n'allais vraiment pas bien et où je n'arrivais même plus à m'occuper correctement de mon fils. Tout cela m'a rendue folle parce que j'ai réalisé qu'à cause de cette émission, j'étais déprimée, alors que je ne l'avais jamais été".

>> Caroline (Mariés au premier regard 2022) en roue libre : ne lui parlez plus d'Axel... ni de l'émission ! <<

"Ça...

Lire la suite


À lire aussi

Romain (Mariés au premier regard 4) aurait trompé Delphine et menti à la prod : un candidat clashe
Cécile (Mariés au premier regard 2021) forcée de déménager à cause de l'émission et des fans
Laure (Mariés au premier regard 2021) enceinte : elle s'inquiète à cause de plusieurs symptômes

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles