Caroline Margeridon très "triste" : l'acheteuse se confie auprès de ses fans

·1 min de lecture

Caroline Margeridon n'est du genre à se laisser abattre. Toujours très positive et enthousiaste, la célèbre acheteuse d'Affaire conclue n'a cependant pas le moral. Pourtant, tout allait bien pour l'une des stars de l'émission de ventes aux enchères de France 2. Alors que le programme est toujours un succès d'audience auprès des téléspectateurs, elle s'apprêtait le 1er avril prochain à retrouver son acolyte belge Stéphane Vanhandenhoven dans les studios d'Affaire conclue. Bloqué en Belgique en raison de l'épidémie de Covid-19, l'antiquaire avait été privé de tournages par la production par précaution et pour que l'émission ne fasse pas les frais de nouvelles mesures de restrictions sanitaires.

Caroline Margeridon était également rassurée d'avoir reçu une première injection du vaccin AstraZeneca. A 54 ans, la camarade de Julien Cohen et Sophie Davant ne souhaite plus prendre de risque. C'est donc très enthousiaste qu'elle avait dévoilé à ses internautes une belle surprise : ce samedi 27 mars, elle donnait rendez-vous à Bruxelles à tous les fans d'Affaire conclue pour une séance de dédicaces en compagnie d'Alexandre Morel et de Stéphane Vanhandenhoven.

L'événement devait d'ailleurs avoir lieu dans la boutique du Belge, avant d'être annulé. Un coup dur pour Caroline Margeridon qui n'a pas caché sa peine sur son compte Instagram. "Tellement triste. Mais il faut enrayer cette foutue Covid ! Restons solidaires mes amours, en espérant venir à Bruxelles en mai. Love", a-t-elle écrit sur (...)

Lire la suite sur le site de Voici

VIDEO Affaire conclue : très gêné, un vendeur éclate de rire et choque Sophie Davant
"C'est mon devoir" : Xavier Bertrand annonce sa candidature à la présidentielle de 2022
Cécile (Mariés au premier regard) se confie sur la décision radicale prise par Alain
Des perles en céramique à la maison. La purification de l’eau contre la pollution plastique
Prince Harry a-t-il des passe-droits ? Les interrogations autour de l'emploi qu'il vient de décrocher