Caroline De Haas dénonce la "chape de plomb" qui pèse sur la pédocriminalité, "c'est encore plus tabou que les violences faites aux femmes"

franceinfo

"La pédocriminalité en France n'est pas un petit sujet", affirme jeudi 2 janvier sur franceinfo Caroline De Haas, fondatrice d'Osez le féminisme qui cite les chiffres d'une enquête de l'association l'Enfant Bleu révélant que 16% de la population française a subi des maltraitances sexuelles dans l'enfance. "En matière de pédocriminalité, il y a encore une chape de plomb très forte, qui pèse sur notre pays", dénonce la féministe, alors que sort en librairies le livre Le Consentement de Vanessa Springora. Caroline De Haas estime que la pédocriminalité est "un sujet encore plus tabou que les violences faites aux femmes", et pointe du doigt des "dysfonctionnements".

"La prise de conscience passe par des moyens !"

"Il y a un paradoxe, relève Caroline De Haas. On est dans un mouvement d'accélération très important et, en face, les politiques publiques ne sont pas au rendez-vous. (...) Alors que le président de la République aurait sans aucun problème une majorité politique, une majorité sociale, pour mener des politiques publiques ambitieuses pour en finir avec les violences, il n'est pas là. Le Grenelle [des violences faites aux femmes] a permis de prendre quelques mesures, mais quand vous regardez ce qu'il va se passer en 2020, le Projet de loi de finances 2020, ce qu'on va faire cette année, c'est peu ou prou les mêmes (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi