CARNET DE BORD - Le Vendée Globe de Charlie Dalin : "Les conditions plus douces donnent de l'énergie"

·1 min de lecture

En cette neuvième semaine de Vendée Globe, Charlie Dalin est toujours en deuxième position derrière Yannick Bestaven. Le skipper de 36 ans, qui participe à sa première édition sur son monocoque Apivia, entame la remontée de l’Atlantique sud après avoir passé le Cap Horn. Le navigateur se confie dans son carnet de bord hebdomadaire sur Europe 1, enregistré vendredi.

Moins dans la survie, plus dans la régate

Cela fait deux mois que je suis parti des Sables d'Olonne et je suis en train de remonter l'Atlantique Sud en ce moment. On m'avait dit que la remontée de l'Atlantique était longue, mais ce n'est pas ça que je retiens. Stratégiquement, c'est beaucoup de travail. Je dois passer entre 5 et 7 heures par jour devant mon ordinateur à travailler sur la trajectoire. Une fois que le Cap Horn est passé, le champ des possibles se rouvre. On est moins dans la survie et plus dans la régate.

dalincentre
dalincentre

© Charlie Dalin

On n'a pas battu des records sur les premières sections du Vendée Globe… et on ne va pas battre de records non plus sur la remontée de l'Atlantique Sud. Une fois passé le cap Horn, il y avait une bulle anticyclonique migratrice qui se décalait d'ouest en est (j...


Lire la suite sur Europe1