Carnaval de Nice : des chars fabriqués par un robot

La saison des carnavals est lancée, et parmi les plus importants il y a celui de Nice (Alpes-Maritimes). Ce dernier propose une nouveauté : certains chars ont été fabriqués par un robot. Plus rapide, plus précise, cette machine est-elle pour autant compatible avec la tradition ? Ce patron est la quatrième génération de carnavaliers dans la famille. Il a investi 318 000 euros dans ce robot. Un pari osé, mais en retour, un rendement avec lequel l'homme ne peut pas rivaliser. Plus précis, plus rapide "Pour une tête, comme la tête du roi, il faut entre dix et quinze jours pour la sculpter, et la machine vous la sort avec des traits nickel, avec des globes d'yeux vraiment identiques, en cinq jours", explique Pierre Povigna. À distance, deux infographistes travaillent à la réalisation des personnages depuis plus de quatre mois. Une fois programmé, le robot travaille tout seul, jour et nuit.