"Carmen, étoile du cirque" : l’héroïne de Bizet enchante petits et grands au Théâtre des Champs-Elysées

franceinfo Culture
"Carmen, étoile du cirque" est un "opéra participatif " : comprenez que l’opéra de Bizet est aussi chanté par le public, en l’occurrence plus de mille enfants.


C’est la coutume, une fois par an, au Théâtre des Champs-Elysées, de présenter au tout jeune public un grand opéra du répertoire. Mais évidemment en version réduite. Cette année c’est donc la Carmen de Bizet. On était un peu sceptique, on est complètement rassuré et même assez enthousiaste ! On était sceptique car autant les opéras précédents (La belle Hélène ou Le barbier de Séville) ont des livrets joyeux ou qui finissent bien, autant Carmen est une sombre histoire, plutôt pour les adultes. Mais la jeunesse n’est plus ce qu’elle était, comme nous le prouve Arthur, 9 ans, qui nous confie : " Carmen, elle se fait tuer par son amoureux parce qu’il est jaloux ", avec l’assurance tranquille de celui qui met à mort toute la journée des méchants à coup de télécommande…

Une "Carmen" chantée par mille enfants

Et tous ces enfants (moyenne, huit-douze ans) très bien préparés par leurs professeurs comme nous l’avons constaté en arrivant en même temps qu’un groupe, des quinze-seize ans, eux, entonnant en entrant dans le théâtre un sonore "Toréadoor en gaarde" très proche de l’original puisque leurs voix avaient mué. Ils sont venus de toute l’Île-de-France puisqu’ Arthur, le blond, avec son copain Théophile, le brun, viennent de Triel, du côté de Mantes. Premier opéra pour eux et attention soutenue pendant une (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi