Carla Moreau critiquée sur l'éducation de sa fille Ruby : elle pousse un énorme coup de gueule

·1 min de lecture

Pas si facile d'être une influenceuse au quotidien ! Carla Moreau, comme nombre de ses comparses, en fait les frais régulièrement. Certes, être sans cesse sous les feux des projecteurs apporte son lot de plaisirs et de notoriété. À l'instar de Caroline Receveur ou de Nabilla, Carla Moreau semble enfin avoir touché le graal en posant pour la couverture d'un prestigieux magazine, comme elle le confiait à ses abonnés ce 4 avril. "Je suis honorée de pouvoir faire la couverture de ce prestigieux magazine L'Officiel Arabia (..) dans lequel j’ai pu répondre à une interview en toute intimité", a-t-elle ainsi expliqué en dévoilant les photos du shooting. Mais cette médiatisation permanente renvoie néanmoins son lot de désagréments. La jeune femme de 24 ans en a d'ailleurs fait les frais récemment lors de l'affaire de sorcellerie qui avait éclaté au sein des Marseillais. Si la chérie de Kevin Guedj a laissé passer l'orage dans l'histoire qui l'a opposée à son ancienne amie Maeva Ghennam, la jolie blonde ne semble pas encline à la même patience lorsque l'on s'attaque à sa fille Ruby !

Et c'est une Carla Moreau complètement révoltée qui a pris la parole auprès de ses followers pour répondre à leurs nombreux jugements négatifs quant à la manière d'éduquer sa fille. "Je me suis un peu mal réveillée, vous m'avez tous envoyé des messages par rapport à ma fille qui dormait avec moi. Je vous explique : la chambre de Ruby n'est pas prête, avec la Covid les travaux ont pris du retard", a -t-elle d'abord (...)

Lire la suite sur le site de Voici

Mort du prince Philip : Elizabeth II éprouve un "vide immense" selon son fils Andrew
Mort de Nikki Grahame : la candidate emblématique de Big Brother décède à seulement 38 ans
PHOTO Jalil Lespert et Laeticia Hallyday sous le soleil de Malibu : les internautes sont fans
Daniel Lévi en plein combat contre la maladie : sa déclaration poignante à son épouse
VIDEO Tout le monde veut prendre sa place : Nagui recadre un candidat pas très fair-play