Carla Bruni : ses surprenantes confidences sur son "mec" Nicolas Sarkozy

·1 min de lecture

Carla Bruni ne manque jamais une occasion de rappeler qu'elle est éperdument amoureuse de son homme. Alors qu'elle continue de faire la tournée des plateaux de télévision et studios de radios pour promouvoir son nouvel album éponyme, la chanteuse n'a pas de problème à évoquer son couple avec Nicolas Sarkozy. Il lui arrive même d'en jouer et de s'en amuser, comme lorsqu'on lui demande, sur le plateau de C à vous, si son mari est sa "muse"... Dans une interview accordée au média Konbini, parue ce mardi 10 novembre, l'ancien mannequin a accepté de faire quelques confidences sur sa vision de l'amour et le couple qu'elle forme avec l'ancien président de la République, qu'elle appelle malicieusement son "mec".

Alors que nos confrères lui demandaient de raconter "sa meilleure date" (son meilleur rendez-vous galant, ndlr), la mère de Giulia est revenue sur sa rencontre avec Nicolas Sarkozy, en novembre 2007, au cours d'un dîner chez Jacques Séguéla : "La meilleure date, c'est quand même avec mon mec. Le genre de date qui vous mène tout de suite à se marier, c'est une méga date ! C'est pas fréquent", a-t-elle souligné, pas peu fière. Et de préciser, amusée, qu'elle et son mari "continuent à dater", après plus de douze ans de mariage.

Carla Bruni, qui assume être une grande romantique, n'a pas de mal non plus à dire "je t'aime", comme elle l'a confié à Konbini : "Je dis 'je t'aime' très fréquemment. À mon mec, mais aussi aux enfants. Hier, je l'ai même dit à mon chat. Je sais, ce n'est (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Melania Trump : une phrase de son mari sur leur avenir après la Maison Blanche ressurgit
VIDÉO - Chez Laurence Ferrari, Franck Ferrand lance déjà une polémique sur le vaccin anti-Covid
VIDEO - "Un asile de fous !" : Pascal Praud en roue libre dans son émission
Phil Collins un « ermite puant » : son ex-femme balance sur son hygiène de vie
VIDÉO - Gérard Jugnot cash sur le reconfinement : "Ça commence à gonfler tout le monde"