Carla Bruni s'en prend à la justice et aux médias dans un long hommage à Coluche et Desproges

Claire Tervé
·.
·1 min de lecture
Carla Bruni s'en prend à la justice et aux médias dans un long hommage à Coluche et Desproges

PEOPLE - “Le monde a mal tourné”. Carla Bruni est en colère et elle le fait savoir. Dans un long post Instagram publié ce samedi 17 avril, la chanteuse a rendu hommage à Coluche et Desproges, génies de l’humour souvent cités comme modèles d’une époque où l’on pouvait “rire de tout”, pour dénoncer la société actuelle et sa “censure”.

“Cher Michel, Cher Pierre, depuis que vous êtes partis, le monde a mal tourné. Petit à petit et sans prévenir, la bien-pensance et la censure ont pris le pouvoir”, commence-t-elle dans ce message accompagné de deux photos des humoristes en question.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Elle poursuit ainsi: “Obsédés par leur image de justiciers de la morale, tout un tas de gens sans culture, sans expérience et sans audace essayent de nous imposer leurs idées étriquées. Ils prétendent décider ce que l’on peut ou ce que l’on ne peut pas dire, ils exigent de contrôler ce qu’il serait juste de penser ou pas et c’est ainsi que leur pensée - unique, stérile et puritaine essaye d’envahir l’humanité [...] Tout doucement l’humour disparaît sous leurs discours moralistes, la liberté est agonisante, la création exsangue et la démocratie en grand danger”.

L’épouse de Nicolas Sarkozy s’en prend également à la justice , à laquelle elle a déjà reproché de “s’acharner” contre son mari. Elle l’accuse de “courber l’échine face à une bande d’anonymes incompétents” qui sévirait sur les réseaux sociaux et dénonce ces “tribunaux sauvages” où de “soi-disant justiciers se per...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.