Carla Bruni : Bien-pensance, censure... Elle pousse un gros coup de gueule

·1 min de lecture

Entre coup de gueule et parfum de nostalgie, Carla Bruni s'est distinguée par un surprenant coup de gueule ce week-end. Manifestement lassée par la période actuelle, l'ex première dame a fustigé l’omniprésence de la censure ces dernières années. Pour ce billet d'humeur, l'épouse de Nicolas Sarkozy a mis en avant deux humoristes disparus qu'elle semble regretter amèrement : Coluche et Pierre Desproges.

"Cher Michel, Cher Pierre, depuis que vous êtes partis, le monde a mal tourné" débute-t-elle avant de poursuivre : "Petit à petit et sans prévenir, la bien-pensance et la censure ont pris le pouvoir. Obsédés par leur image de justiciers de la morale, tout un tas de gens sans culture, sans expérience et sans audace essayent de nous imposer leurs idées étriquées. Ils prétendent décider ce que l’on peut ou ce que l’on ne peut pas dire, ils exigent de contrôler ce qu’il serait juste de penser ou pas et c’est ainsi que leur pensée - unique, stérile et puritaine essaye d’envahir l’humanité." déplore-t-elle.

À lire également

"Présidents" : Nicolas Sarkozy et François Hollande surpris en pleine enguelade ! (VIDEO)

"

Si par malheur on ne pense pas comme eux et si on ose le dire , ils se ruent sur nous de ... Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi