Carla Bruni assure que la politique, “c’est fini” pour Nicolas Sarkozy : “Il ne veut pas divorcer…”

·1 min de lecture

À l'approche de l'élection présidentielle 2022, la droite recherche toujours son champion pour battre Emmanuel Macron. Et si Nicolas Sarkozy volait au secours de sa famille politique ? L'ancienne Première dame et chanteuse, Carla Bruni, a balayé cette éventualité dans un entretien accordé à l'édition espagnole de Vanity Fair datée du 16 mars : l'ex-chef de l'État ne présentera pas sa candidature. Sinon, il risquerait de perdre sa dulcinée, qui partage sa vie depuis plus de 13 ans...

Alors que certains continuent d'espérer un retour de Nicolas Sarkozy, Carla Bruni s'y oppose formellement. "Mon mari ne reviendra pas en politique parce qu'il ne veut pas divorcer, a-t-elle dit. Il est très amoureux, et il devrait trouver quelqu'un d'autre que moi." La chanteuse s'est montrée catégorique : "Non, non, non, plus de politique, c'est fini !" Entre son mariage et la politique, l'ancien chef des Républicains a rapidement fait une choix ! Mais l'amour n'est pas la seule raison pour laquelle Nicolas Sarkozy ne présentera pas sa candidature. "Mon mari, qui à mon avis a été le meilleur président que nous ayons eu depuis des années, n'a pas été réélu", a rappelé l'artiste. Avant de préciser : "Et c'est une démocratie, donc c'est fini."

Nicolas Sarkozy avait en effet essuyé une défaite à l'élection présidentielle 2012. "Je porte toute la responsabilité de cette défaite, je ne suis pas un homme qui n'assume pas ses responsabilités. Il me faut en tirer toutes les conséquences", avait-il déclaré (...)

Lire la suite sur le site de Télé-Loisirs

Attestation de déplacement : quels sont les motifs autorisés pour quitter ou rejoindre un département confiné ?
Insolite : la vidéo du président américain Joe Biden qui chute à trois reprises dans les escaliers d'Air Force One !
Rayon de 10 kilomètres pour les départements confinés : comment le calculer facilement ?
Jean Castex se fait vacciner avec AstraZeneca en direct : "Je dois vous avouer que je suis un peu douillet" (VIDEO)
Karine Lacombe valide le reconfinement de 16 départements : “C’était la bonne décision”