Caricatures: nouvelles manifestations contre la France au Pakistan

·1 min de lecture

Au Pakistan, des manifestations ont eu lieu ce vendredi 30 octobre dans plusieurs grandes villes pour protester contre les propos tenus la semaine dernière par le président français Emmanuel Macron, qui a défendu la liberté de caricaturer les religions. À Islamabad, près d’un millier de personnes ont manifesté.

Avec notre correspondante à Islamabad, Sonia Ghezali

« Il n’y a qu’un châtiment contre ceux qui blasphèment, leur tête doit être coupée », crie dans un mégaphone un homme perché sur la remorque d’une camionnette. Parmi les organisateurs de ce rassemblement, Sardar Mohsin Abassin, le chef de file d’une organisation estudiantine. « Le discours du président français montre qu’il a des problèmes mentaux. Il défie 1,8 milliard de musulmans qui se trouvent dans 57 pays musulmans. Des pays qui sont dévoués à leur prophète plus que tout au monde », dit-il.

Farushka a fait un voyage de 7 heures pour venir manifester dans la capitale. « L’ambassadeur de France doit être dégagé. On ne peut pas accepter que le président français manque de respect à notre prophète et que son ambassadeur soit assis tranquillement chez nous », dit-il.

Un portrait d'Emmanuel Macron brûlé

Un portrait d’Emmanuel Macron brûle sur un tas de bois par terre. Un homme brandit une pancarte dont il nous lit le slogan : « Oh Français, notre bombe atomique est prête pour anéantir votre existence ».

Quelques minutes plus tard, les manifestants décident de braver le cordon de police et grimpent les conteneurs qui bloquent la route qui mènent à l’enclave diplomatique où se trouve l’ambassade de France. Ils resteront devant jusqu’à ce que l’ambassadeur quitte leur pays.

► À lire aussi : Les protestations et boycotts contre la France se multiplient dans le monde musulman