Caricatures de Mahomet : Macron a "mis mal à l'aise" les Français à l'étranger selon Hervé Renard

·1 min de lecture

Le président de la République Emmanuel Macron avait promis ne pas "renoncer aux caricatures" lors d'un hommage national rendu à Samuel Paty, ce professeur des Yvelines décapité le 16 octobre après avoir montré des caricatures du prophète Mahomet dans un cours sur la liberté d'expression. Invité d'Europe 1 Sport dimanche, le sélectionneur français de l'Arabie saoudite Hervé Renard, ancien entraîneur de Sochaux et Lille, a estimé que la prise de parole du président français a mis "mal à l'aise les Français qui sont à l'étranger".

>> Retrouvez Europe 1 Sports en podcast et en replay ici

"Il y a des propos qu'on peut communiquer d'une façon un peu différente"

Les propos d'Emmanuel Macron sur le droit à la caricature au nom de la liberté d'expression avaient déclenché une large colère au Moyen-Orient et plus largement dans le monde musulman. Dans certains pays à majorité musulmane, des fidèles avaient réagi avec colère, brûlant des portrait du président français lors de manifestations, et une campagne a été lancée pour boycotter les produits français.

"Je ne fais pas de politique, mais je pense qu'il y a des propos qu'on peut communiquer d'une façon un peu différente, en étant peut-être ferme mais... Donc ça nous a mis en difficulté. Mais il faut assumer cette situation. On est Français, donc on le fait et puis on assume. Mais c'est sûr que ce n'est pas un point positif" pour les Français qui habitent comme lui dans ces pays, a ajouté Hervé Renard.

"On met un petit peu d'huil...


Lire la suite sur Europe1