Caricatures: en Egypte, Jean-Yves Le Drian tente d'apaiser la colère d'Al-Azhar

·1 min de lecture

Le chef de la diplomatie française Jean-Yves Le Drian était ce dimanche 8 novembre en Egypte. Il s’est notamment entretenu avec le cheikh de la mosquée d’Al-Azhar qui a continué de critiquer les insultes contre le prophète Mahomet.

Avec notre correspondant au Caire, Edouard Dropsy

Protocole oblige, Jean-Yves Le Drian s’est exprimé seul dans la salle de réception de la mosquée Al-Azhar, le grand imam de l’institution islamique étant au-dessus du ministre français. Les deux hommes se sont pourtant entretenus pendant près d’une heure ce dimanche après-midi au Caire, notamment pour tenter de désamorcer les tensions qui existent entre la France et le monde arabe depuis deux semaines.

A lire aussi : Caricatures, séparatisme, procès Charlie... : tensions entre la France et le monde musulman

Mais durant sa courte déclaration à la presse, le chef de la diplomatie française n’a pas eu un mot sur ce point précis. Il a préféré rappeler l’attachement de la France à la culture islamique et du besoin de travailler ensemble.

« J’ai souligné enfin qu’au-delà des moyens que nous déployons pour combattre ce fanatisme, il y a un combat tout aussi important à mener sur le terrain des idées. Le grand imam a proposé que nous travaillions ensemble pour approfondir cette convergence commune. Et bien évidemment, nous avons accepté », a déclaré Jean-Yves Le Drian.

Derrière ces paroles bon ton, la mosquée d’al-Azhar a répondu avec véhémence à travers un communiqué de presse où elle continue de condamner toute insulte envers le prophète Mahomet, que ce soit sur le fond autant que sur la forme et dit se réserver le droit de poursuivre les auteurs de blasphème devant la justice internationale.