Caricature d'Emmanuel Macron : François Fillon dénonce un dessin "antisémite" et réclame des "sanctions" internes

franceinfo avec AFP
Caricature de Macron : le directeur de la communication des Républicains convoqué pour un "entretien disciplinaire"

"Le combat politique est rude, mais il doit rester digne." François Fillon, candidat de la droite à la présidentielle, a dénoncé, samedi 11 mars au soir, "la caricature inacceptable" d'Emmanuel Macron, publiée la veille sur Twitter sur le compte des Républicains. Le dessin montrait le candidat du mouvement En marche ! en banquier au nez crochu, en train de couper un cigare avec une faucille, une iconographie rappelant sans équivoque les codes des caricatures antisémistes des années 1930.

Fillon reconnaît le caractère antisémite du dessin

François Fillon a demandé à Bernard Accoyer, secrétaire général du parti, qui a publié vendredi des excuses, de prendre "les sanctions qui s'imposent" en interne "à l'égard de ceux qui ont ainsi donné de notre mouvement une image totalement contraire aux valeurs qui sont les nôtres".

"Je comprends l'émoi" que cette caricature "a pu susciter car elle évoquait des dessins d'une époque sombre de notre histoire et véhiculait une idéologie contre laquelle je me suis toujours battu", déclare dans un communiqué l'ancien Premier ministre. "Je ne saurais tolérer que mon parti diffuse des caricatures reprenant les codes de la propagande antisémite", poursuit-il.

Retrouvez cet article sur Francetv info

Ce contenu pourrait également vons intéresser :



Caricature d'Emmanuel Macron : "Cela me rappelle une affiche du parti nazi dans les années 30"
Emmanuel Macron en banquier au nez crochu : quand Les Républicains dérapent sur Twitter
DIRECT. Regardez l'émission "Questions politiques" avec Eric Coquerel
Le Front national est-il vraiment devenu "gay friendly" ?
Présidentielle : "Il nous manque une centaine de parrainages", annonce Philippe Poutou

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages