Cargo échoué dans le canal de Suez : quelles sont les conséquences économiques de l'arrêt de la circulation ?

franceinfo avec AFP
·1 min de lecture

Une pelleteuse face à un navire titanesque. La photographie de ce duo improbable, largement diffusée sur les réseaux sociaux, peut prêter à sourire face à l'immensité du défi que tente de relever ce bras articulé. Depuis son échouage mardi 23 mars, l'Ever Given est toujours bloqué en travers du canal de Suez, empêchant la reprise complète du trafic maritime dans la région.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Le naufrage du porte-conteneurs pourrait avoir un coût pharaonique. Car en bloquant cette voie maritime très fréquentée, le navire de 220 000 tonnes et 400 m de long a enrayé le fonctionnement d'une partie du commerce mondial. Explications.

Des dizaines de bateaux à l'arrêt

L'interruption du trafic sur le canal de Suez a immédiatement créé un bouchon. Selon la revue navale Lloyd's List (en anglais), plus de cinquante navires par jour empruntent quotidiennement cette voie en temps normal. Depuis mardi, l'Autorité du canal de Suez a rouvert une partie plus ancienne pour détourner certains navires, mais ce passage ne peut accueillir que des embarcations plus petites.

En attendant, 46 vraquiers et des dizaines de pétroliers et porte-conteneurs trop grands pour emprunter cette voie de secours étaient immobilisés vendredi 26 mars aux deux entrées du canal, attendant un redémarrage du trafic, toujours selon Lloyd's List. Mais celui-ci (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi