Le cardinal George Pell, figure controversée du Vatican, meurt à 81 ans

Le cardinal George Pell, ancien haut responsable de l'Eglise catholique qui avait été accusé de violences sexuelles en Australie puis blanchi, est mort à Rome à l'âge de 81 ans, a confirmé mercredi un responsable du clergé.

Issu d'un milieu modeste de l'Etat australien de Victoria,George Pella gravi les échelons pour devenir grand argentier du Vatican.

Mais son ascension fulgurante a été entachée par des condamnations pénales - plus tard annulées - pour avoir sexuellement agressé deux enfants de chœur australiens dans les années 1990, alors qu'il était archevêque de Melbourne.

Ses soutiens ont mercredi fait l'éloge de ce "saint" des temps modernes, mais pour les victimes de violences sexuelles de l'Eglise, sa mort a ravivé de douloureux souvenirs.

"C'est avec une grande tristesse que je peux confirmer que Son Eminence, le cardinal George Pell, est mort à Rome dans les premières heures de ce matin", a déclaré l'archevêque australien Anthony Fisher dans un communiqué fourni à l'AFP.

"Cette nouvelle est un grand choc pour nous tous", a-t-il ajouté, appelant à "prier pour le repos de (son) âme".

L'ancien Premier ministre conservateur australien Tony Abbott a déclaré que le nom du cardinal a été entaché par une "allégation monstrueuse".

Son incarcération "était une forme moderne de crucifixion", a estimé M. Abbott mercredi. "Il me semble être un saint pour notre époque".

Mais Donald McLeish, de l'association SNAP de défense des victimes de religieux pédocriminels, a mis en avant que le cardinal incarnait la négligence de l'Eglise à l'égard des victimes de violences sexuelles.

"Son nom est connu de tous les survivants à travers le monde", a-t-il pointé auprès de l'AFP.

"Pas seulement pour son inaction, mais pour la froideur qu'il a manifestée à l'égard des victimes et des survivants".

Selon le site d'informations officiel Vatican News, George Pell "est décédé de complications à la suite d'une opération à la hanche" qu'il avait subie dans un hôpital de Rome.

Son corps sera transporté à la cathédrale Sainte-Marie de Sydney, a indiqué l'Eglise australienne.

- Un an en prison -

Les avocats australiens ont confirmé mercredi qu'ils poursuivraient l'action civile dans laquelle Pell est co-accusé.

L'affaire avait été introduite en 2021 par le père d'un ancien enfant de chœur décédé qui avait affirmé avoir été agressé sexuellement par George Pell.

"La plainte se poursuivra contre l'église et tout ce que Pell a laissé derrière lui", a déclaré Shine Lawyers dans un communiqué.

Avant son bref emprisonnement en Australie, M. Pell était considéré comme le bras droit du pape François et la troisième personnalité la plus puissante de l'Eglise.

En 2014, George Pell avait été chargé d'éradiquer la corruption de l'Eglise en tant que secrétaire à l'Economie du Vatican.

Il est retourné volontairement en Australie en 2017 pour faire face à des accusations d'abus sexuels, qu'il a vigoureusement niées jusqu'à sa mort.

En 2019, il a été condamné à six ans de prison pour l'agression sexuelle dans les années 1990 de deux enfants de choeur dans la sacristie de la cathédrale Saint-Patrick de Melbourne.

Confirmée en appel, sa condamnation avait ensuite été cassée par la Haute Cour australienne, et le prélat avait retrouvé la liberté après 12 mois d'incarcération.

Libre, il est rentré cinq mois plus tard à Rome, où il avait été reçu par le pape François. Il avait alors affirmé que l'arrêt permettait de réparer "une grave injustice".

Bien qu'il ait été blanchi par les tribunaux, une enquête distincte a pointé du doigt son mépris des plaintes pour violences sexuelless à l'époque de son ascension au sein de l'Eglise catholique australienne.

"En 1973, le cardinal Pell était non seulement conscient des agressions sexuelles commises sur des enfants par des membres du clergé, mais il avait également envisagé des mesures pour éviter les situations susceptibles de provoquer des discussions à ce sujet", avait conclu une commission royale en 2020.

sft/djw/cwl/mlb/lpa