Cardi B a pensé au suicide à cause du cyberharcèlement d’une youtubeuse

·2 min de lecture

HARCELEMENT - La rappeuse a témoigné à la barre lors du procès qu’elle intente à Latasha Kebe

Avoir l’habitude d’être exposée dans les médias ne protège pas des conséquences psychologiques du harcèlement en ligne. Cardi B en a été victime et s’est sentie « extrêmement suicidaire » alors que la youtubeuse Tasha K, Latasha Kebe de son vrai nom, lançait des rumeurs sur elle. L’interprète de WAP a choisi de porter plainte et a détaillé à la barre l’enfer qu’elle a vécu.

« Je voulais me suicider », a expliqué, selon TMZ, Cardi B, ajoutant qu’elle se sentait impuissante face à la portée des propos de la blogueuse. « Je me sentais abattue et dépressive. Je ne voulais plus coucher avec mon mari. (…) J’avais l’impression que je ne méritais pas mon enfant », a-t-elle détaillé.

Le compte YouTube de Tasha K comptait à l’époque des faits près d’un million d’abonnés, selon Billboard.

Mensonges et diffamation

C’est en 2019 que Cardi B a porté plainte, alors que plusieurs dizaines de vidéos créées par Latasha Kebe faisaient le buzz sur les réseaux. La youtubeuse affirmait que la rappeuse se prostituait, s’adonnait à des pratiques sexuelles dégradantes, se droguait et était atteinte de plusieurs IST. Elle a depuis admis, selon Law360 qui suit ce procès fédéral, avoir sciemment menti pour générer du trafic sur son compte et donc gagner plus d’argent.

« Seule une personne malfaisante (...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Billie Eilish pense que regarder du porno dès 11 ans lui a « détruit » le cerveau... Cardi B souhaite un bon anniversaire à Offset...
Cardi B affirme que son fils de 4 mois a dit ses premiers mots… Cher refuse les cheveux blancs…
Demi Lovato est totalement sobre (pour de vrai)… Cardi B devient directrice artistique de « Playboy »…

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles