Carburants : les Hauts-de-France contraints de puiser dans les stocks stratégiques

© Nicolas TUCAT / AFP

Une tension énergétique dans les Hauts-de-France. Le préfet délégué pour la défense et la sécurité de la zone Nord, Louis-Xavier Thirode, a évoqué le manque d'essence dans certaines stations alors que la région a décidé de puiser dans les stocks stratégiques . "La situation dans les stations-service des Hauts-de-France est très tendue", explique-t-il au micro d'Europe 1. "On n'est pas en crise, mais nous avons des difficultés d'approvisionnement, c'est-à-dire que le produit est dans les dépôts mais il ne parvient pas correctement jusqu'aux stations", indique le préfet délégué dans Europe midi.

>> LIRE AUSSI«C'est mal barré» : à Lille, la galère des automobilistes pour trouver du carburant

Très forte demande et blocage d'un dépôt important

Les difficultés d'approvisionnement se font sentir dans toute la France, en particulier dans les stations TotalEnergies, victimes du succès d'une remise à la pompe et d'une grève dans ses raffineries et dépôts . Mais depuis quelques jours, les manques sont particulièrement criants dans le Nord et le Pas-de-Calais, avec certaines villes, comme Arras ou Béthune, très affectées. Les deux préfets ont interdit mercredi la vente et l'achat de carburant dans des jerricans, appelant la population à "faire preuve de civisme et de solidarité".

Louis-Xavier Thirode expose les raisons de cette tension sur l'essence : "Cette situation est principalement due à une très forte demande et aussi à l'indisponibilité du principal dépôt du Nord, bloqu...


Lire la suite sur Europe1