Carburants : "Si le gouvernement campe sur ses positions, les prix à la pompe vont fortement augmenter au 1er janvier"

franceinfo
Francis Duseux, président de l'Union française des industries pétrolières, a expliqué, vendredi sur franceinfo, ne pas croire à une baisse à moins de "modérer les taxes".

Une réunion s'est tenue à Bercy, jeudi 8 novembre, entre le ministre de l'Économie Bruno Le Maire, le ministre de la Transition écologique François de Rugy et des représentants de l'industrie pétrolière. Le gouvernement a été clair : le prix du pétrole baisse depuis plus d'un mois, celui du carburant doit lui aussi baisser dans les stations service. Francis Duseux, président de l'Union française des industries pétrolières (UFIP), était l'invité de franceinfo, vendredi matin, alors qu'il a participé à cette réunion.

franceinfo : Est-ce aussi simple que cela, le gouvernement décide, vous exécutez, cela va baisser ?

Francis Duseux : Non. On a fait le point, on lui a expliqué le mécanisme d'établissement des prix à la pompe. Au jour le jour, les cotations à Rotterdam évoluent et on s'ajuste à la hausse comme à la baisse en suivant très étroitement ce marché. C'est très surveillé ! Si on regarde la marge nette de ceux qui vendent du pétrole dans ce pays, c'est un centime par litre. C'est une marge très faible car le marché est extrêmement concurrentiel. C'est un prix d'appel pour les grandes surfaces. Ils établissent les prix et on s'est aperçu dans les réseaux traditionnels que si l'on ne s'ajustait pas à un centime ou (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi