Carburants : les automobilistes face à une hausse soudaine des prix à la pompe

Une barre symbolique nettement dépassée dans plusieurs stations-service en France. Le prix du litre d'essence est repassé au-dessus des deux euros , selon les derniers chiffres du gouvernement. Cette hausse représente 13 centimes pour le diesel, 14 centimes pour le sans plomb 95 en l'espace seulement d'une semaine. À Paris , les automobilistes qui se présentent à la pompe doivent composer entre colère et découragement.

>> Retrouvez Punchline en replay et en podcast ici 

"J'en ai pour 53 euros, avant je tournais entre 40 et 45 euros"

Sur le panneau lumineux qui affiche le prix, le chiffre 2 est bien de retour, même pour le gazole. Lucie fait le plein de sa petite voiture citadine, avec le sourire malgré le ras-le-bol. "Franchement, c'est abusé. C'est une fortune. Pour le plein de ma voiture, j'en ai pour 53 euros, avant je tournais entre 40 et 45 euros", explique-t-elle au micro d'Europe 1.

Alain est aussi fataliste. Le regard du sexagénaire fixe le compteur de la pompe. L'aide de 18 centimes mis en place par l'État ne l'a pas vraiment convaincu. "Ça ne sert à rien", tranche-t-il. "Je ne regarde même plus le prix. Je mets de l'essence parce qu'il faut que je roule. Je vais bientôt être la retraite", soupire-t-il.

>> LIRE AUSSIPourquoi les prix des carburants repartent-ils à la hausse ?

Les récents achats d'essence des États-Unis en cause

Derrière ces hausses, les récents achats d'essence en masse des acteurs américains, et toujours le conflit en Ukraine , comme ...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles