Carburant : vers une aide uniquement pour les gros rouleurs en 2023

Carburant : vers une aide uniquement pour les gros rouleurs en 2023
![CDATA[]]

Dans un contexte difficile de pénurie de carburant et d'explosion du prix de l'essence, le Président de la République est attendu au tournant par les automobilistes. Ce mercredi 26 octobre 2022, Emmanuel Macron était justement l'invité de l'émission "L’Événement" sur France 2, pour une interview avec la journaliste Caroline Roux.

Le locataire de l'Élysée a abordé durant cette émission de nombreux sujets d'actualité, parmi lesquels l'inflation, la réforme des retraites, l'immigration, l'insécurité, les finances publiques, la santé, l'environnement, l'énergie et bien sûr, l'automobile et le coût du carburant.

Environnement : du retard sur la voiture électrique

Interrogé sur l'environnement, qui est l'un des grands axes de sa campagne, Emmanuel Macron a déclaré qu'"on doit réconcilier le climat, l'industrie et la souveraineté énergétique : le modèle de ce qu'on veut faire sur la voiture, c'est ça", et qu'il était nécessaire d'accélérer la transition du parc actuel vers la voiture électrique, tout en avouant, notamment sur la production de véhicules en Europe et sur les batteries, "qu'on a eu du retard. Les Chinois ont été beaucoup plus vite que nous. Mais aujourd’hui, nous ne produisons pas assez de véhicules électriques en Europe".

Pour encourager les entreprises à accélérer sur la question de la voiture électrique, le Président de la République souhaite réserver les aides uniquement aux producteurs européens de véhicules et de batteries. "Je suis pour une Europe qui protège son industrie", a-t-il précisé : "Durant ces cinq dernières années, on a ouvert cinq usines de...Lire la suite sur Autoplus