La captivité a des effets sur le physique des animaux, montre une étude

Les animaux élevés en captivité seraient-ils différents des animaux sauvages ? Selon des chercheurs de l'Université Nationale d’Australie, la captivité a des effets sur les caractéristiques physiques et le comportement des animaux. La recherche a été publiée le 7 novembre dans Biological Reviews.

Comme l’expliquent les auteurs dans un communiqué, la vie en captivité est différente de la vie sauvage. Le physique et le comportement des animaux nés en captivité changent au fur et à mesure des générations. "Les environnements captifs modifient radicalement les pressions de sélection sur les animaux, avec des différences documentées dans de nombreuses espèces, a détaillé le Dr Dejan Stojanovic, qui a participé à l'étude. Des exemples apparemment isolés de changements majeurs dans les phénotypes animaux font partie d'une tendance qui était passée inaperçue pendant des décennies. C'est un phénomène mondial qui affecte tout, des papillons aux éléphants."

L’étude a observé que les poissons élevés dans des aquariums avaient pris différentes formes de corps, que les papillons, une fois relâchés dans la nature, ne migraient plus. Du côté des mammifères, les lions élevés en captivité avaient des mâchoires plus faibles à cause des aliments mous que les humains leur donnaient. Quant aux mammifères marins très intelligents, ils souffraient d'”une santé dégradée à cause du stress”.

Pour l’heure, les chercheurs ne savent pas concrètement pourquoi la vie en captivité entraîne ces modifications physiques. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Des scientifiques mettent la main sur un oiseaux disparu depuis 140 ans
Pourquoi certains gorilles ont-ils le dos argenté ?
Floride : un alligator adulte retrouvé dans le ventre d'un python
Le grolar : l'incroyable ours témoin du changement climatique !
Quel est le meilleur âge pour stériliser un chiot ?